Emploi, travail, Revenu·sciences sociales

La psychanalyse du pauvre par les dominants. De Pierre Bourdieu.

Ce qu’il faudrait divulguer, disséminer, c’est le regard scientifique, ce regard à la fois objectivant et compréhensif, qui, retourné sur soi, permet de s’assumer et même, si je puis dire, de se revendiquer, de revendiquer le droit à être ce qu’on est. Je pense à des slogans comme « Black is beautiful » des Noirs… Lire la suite La psychanalyse du pauvre par les dominants. De Pierre Bourdieu.

économie·Rationnalisme·sciences sociales

Comment fonctionne le Rituel, les croyances, qu’est-ce qui leurs donnent ce pouvoir que l’on connait tous ? Par Pierre Bourdieu. 

Ce serait trahir l’objectivité que de faire comme si les sujets sociaux n’avaient pas de représentation, pas d’expérience des réalités que construit la science, comme par exemple les classes sociales. Il faut donc accéder à une objectivité plus haute, qui fait place à cette subjectivité. Les agents ont un « vécu » qui n’est pas… Lire la suite Comment fonctionne le Rituel, les croyances, qu’est-ce qui leurs donnent ce pouvoir que l’on connait tous ? Par Pierre Bourdieu. 

Féminisme intellectuel·sciences sociales

[Vidéo] Présentation du livre de Pierre Bourdieu, « La domination masculine ». 

Présentation vidéo du livre :  https://youtu.be/z5l2n8IGU2Y Extrait :  La domination masculine est une forme très particulière qui doit sa force au fait qu'elle est invisible et qu'elle passe inaperçue même et surtout de ceux qui la subissent. [...] J'ai voulu me donner le moyen d'objectiver, de transformer en objets que l'on peut observer, quelque chose… Lire la suite [Vidéo] Présentation du livre de Pierre Bourdieu, « La domination masculine ». 

politique·sciences sociales·Société

Le prolétaire est il libre ? Par George Orwell, dans « 1984 ». 

S’il y a un espoir, écrivait Winston, il réside chez les prolétaires. S’il y avait un espoir, il devait en effet se trouver chez les prolétaires car là seulement, dans ces fourmillantes masses dédaignées, quatre-vingt-cinq pour cent de la population de l’Océania, pourrait naître la force qui détruirait le Parti. Le Parti ne pouvait être… Lire la suite Le prolétaire est il libre ? Par George Orwell, dans « 1984 ». 

Philosophie·sciences sociales

Le Novlangue dans « 1984 » de George Orwell. 

Syme, chargé de la création du Novlangue et de sa mise en pratique, explique, lors d'un repas prit ensemble au réfectoire, à Winston Smith (personnage principal du livre) en quoi consiste la tâche :  -​Nous donnons au novlangue sa forme finale, celle qu’il aura quand personne ne parlera plus une autre langue. Quand nous aurons… Lire la suite Le Novlangue dans « 1984 » de George Orwell. 

Fanatisme·Fanatisme d'extrême droite.·Féminisme intellectuel·Ma religion·sciences sociales·Société

Les intellectuels français à propos du voile patriarcal, où se trompent-ils ?…. Par Chahdortt Djavann. 

Écoutez fonctionner la machine rhétorique de certains intellectuels français. Elle est bien huilée. C’est un plaisir. Moteur trois temps. 1° Nous ne sommes pas partisans du voile (quel soulagement de l’apprendre…). 2° Nous sommes contre l’exclusion de l’école (entendez : nous avons doublement bonne conscience). 3° Laissons faire le temps et la pédagogie. Entendez bien :… Lire la suite Les intellectuels français à propos du voile patriarcal, où se trompent-ils ?…. Par Chahdortt Djavann. 

économie·complotisme·politique·sciences sociales

Acquérir la liberté, pourquoi est-ce si difficile ? Par Étienne De La Boétie.

​  Si pour avoir la liberté il suffit de la désirer, s'il n'est besoin que d'un simple vouloir, se trouvera-t-il une nation au monde qui croie la payer trop cher en l'acquérant par un simple souhait ? Et qui regretterait sa volonté de recouvrer un bien qu'on devrait racheter au prix du sang, et dont… Lire la suite Acquérir la liberté, pourquoi est-ce si difficile ? Par Étienne De La Boétie.

Histoire·Philosophie·Rationnalisme·sciences sociales·Société

Qui sont ces tyrans qui asservissent les peuples ? Par Étienne De La Boétie. 

Pour le moment, je voudrais seulement comprendre comment il se peut que tant d'hommes, tant de bourgs, tant de villes, tant de nations supportent quelquefois un tyran seul qui n'a de puissance que celle qu'ils lui donnent, qui n'a pouvoir de leur nuire qu'autant qu'ils veulent bien l'endurer, et qui ne pourrait leur faire aucun… Lire la suite Qui sont ces tyrans qui asservissent les peuples ? Par Étienne De La Boétie. 

Rationnalisme·sciences sociales

Comment le tyran se fait-il obéir? Par Étienne De La Boétie. 

Ce ne sont pas les bandes de gens à cheval, les compagnies de fantassins, ce ne sont pas les armes qui défendent un tyran, mais toujours (on aura peine à le croire d'abord, quoique ce soit l'exacte vérité) quatre ou cinq hommes qui le soutiennent et qui lui soumettent tout le pays. Il en a… Lire la suite Comment le tyran se fait-il obéir? Par Étienne De La Boétie. 

Fanatisme d'extrême droite.·Histoire·sciences sociales·Société

L’islam ne peut pas être « repensé » ! Vraiment ? Pourquoi les pays dit « Arabes » ont ils du mal à entrer dans la modernité.  Par Amin Maalouf. 

L’idée selon laquelle l’islam a toujours été un facteur d’immobilisme est tellement ancrée dans les esprits que j’ose à peine m’y attaquer. Il le faut, pourtant. Parce qu’une fois cet axiome posé, on ne peut plus aller nulle part : si l’on se résigne à l’idée que l’islam condamne irrémédiablement ses adeptes à l’immobilisme, et… Lire la suite L’islam ne peut pas être « repensé » ! Vraiment ? Pourquoi les pays dit « Arabes » ont ils du mal à entrer dans la modernité.  Par Amin Maalouf.