Ma religion·Spiritualité

Les livres saints ont été rédigés par Dieu ? Par des humains ? Par Spinoza dans « Le problème Spinoza » de Irvin Yalom. 


L’air incrédule, Jacob demande : Êtes vous en train de dire que rien ne distingue les Juifs des gentils ?
Bento (Baruch) Spinoza : Exactement, mais ce n’est pas moi qui le dit, c’est la sainte Bible.
Jacob : Comment peut-on s’appeler Baruch (1) et parler ainsi ? Seriez vous en train de nier que Dieu à choisi les Juifs, qu’il leur a donné la préférence, qu’il les a aidé et a beaucoup attendu d’eux ?
B.S. : Une fois de plus, Jacob, réfléchissez à ce que vous dites. Je vous le rappelle : les humains choisissent, profèrent, aident, estiment, espèrent. Mais Dieu ? Dieu présente-t-il ces attributs humains ? Souvenez-vous de l’erreur dont j’ai parlé qui consiste à imaginer Dieu comme étant à notre image. Souvenez-vous ce que j’ai dit des triangles et de leur Dieu triangulaire.
J. : Nous avons bien été conçu à son image. Reportez vous à la Genèse. Laissez moi vous montrer ce qui est dit….
B. S. Récite de mémoire : Dieu dit : « Faisons l’homme à notre image, à notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, les oiseaux du ciel, les bestiaux, toutes les bêtes sauvages et toutes les bestioles qui rampent sur la terre. Dieu créa l’homme à son image, à l’image de Dieu il le créa, homme et femme il les créa. »
J. : Exactement, Baruch, ce sont les mots exacts. Puisse votre piété être aussi grande que votre mémoire. Mais si telles sont les paroles de Dieu, alors qui êtes vous pour douter que nous ayons été conçu à Son image ?
B.S. : Jacob, servez vous de la raison que Dieu vous a donnée. Nous ne pouvons pas prendre ces mots à la lettre. Ce sont des métaphores. Croyez-vous vraiment que nous, mortels, et pour certains d’entre nous, sourds, de guingois, constipés ou misérables, sommes conçus à l’image de Dieu ? Pensez à ceux comme ma mère, mort avant d’avoir trente ans, à ceux nés aveugles ou difformes ou déments, ou qui ont une tête énorme emplie d’eau, pensez vous aux scrofuleux, aux malades des poumons qui crachent le sang, aux avaricieux et aux meurtriers -sont-ils, eux aussi, conçus à l’image de Dieu ? Vous pensez que Dieu à un esprit semblable au nôtre, qu’Il aime à être flatté, qu’Il connait la jalousie, devient vindicatif si l’on désobéit à Ses règles ?

De tels modes de pensée erronées, mutilés, pourraient-ils être présent dans un être parfait ? C’est simplement la façon de parler de ceux qui ont écrit la Bible.
J. : De ceux qui ont écrit la Bible ? Vous parlez de manière méprisante de Moïse, et de Josué, et des prophètes, et des juges ? Vous niez que la Bible soit la parole de Dieu ? La voix de Jacob se fait plus forte à chaque phrase, et Franco (son frère), qui est attentif à chaque mot que Bento prononce, lui pose la main sur le bras pour le calmer.
B. S. : Je ne méprise personne. Cette conclusion est celle à laquelle je suis arrivé. Mais je dis effectivement que les mots et les idées qui composent la Bible sont le fruit de l’esprit humain, des hommes qui ont écrits ces textes et ont imaginés…. Non, je devrais plutôt dire qu’ils ont souhaité ressembler à Dieu, avoir été conçu à l’image de Dieu.
(1) : En Hébreu בָּרוּךְ Baroukh, Béni.

 

Spinoza, « Le problème Spinoza », de Irvin Yalom.

Vidéo de présentation du livre :

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s