Fanatisme·Laïcité·Ma religion·sciences sociales

Le problème avec le Coran dans le discours islamique, par Chahdortt Djavann. 

Les idéologues de l’islam ont piégé discours et débats et paralysé la capacité de penser. On doit leur reconnaître le talent d’imposer leur langage à tous :  » Il faut faire une interprétation éclairée et séculière du Coran. » Et tout le monde, musulman ou pas, psalmodie le même refrain. Depuis des décennies, on entend ce leitmotiv asséné en brandissant le Coran : « le problème n’est pas le Coran, le problème n’est pas dans les sourates du Coran – même si certains incitent à la guerre contre les infidèles et les mécréants…. Le problème n’est pas dans les sourates au contenu archaïque, le problème est dans l’interprétation du Coran. » 

     Et il ne se trouve personne pour répondre : le problème de l’interprétation concerne tout livre, quels que soient ses qualités ou ses défauts, quel que soit son contenu ou son sujet, quelle que soit son importance. Il suffit d’avoir regardé une seule fois l’émission On est pas couché ou écouté le masque et la plume pour s’en rendre compte. Même ceux qui n’ont jamais lu un livre de leur vie constateront que, d’un lecteur à l’autre, d’une lecture à l’autre, le même livre n’est pas le même livre. Sans parler des multiples avis de lecteurs sur Amazon, FNAC, ou d’autres sites comme Bibelio… Il existe autant de Coran que d’interprétes, d’exégètes ou de simples lecteurs.

Le vrai problème n’est pas la bonne ou la mauvaise interprétation du Coran- la bonne interprétation des uns n’est jamais que la mauvaise interprétation des autres. 

Le vrai problème, avec le Coran, c’est sa prétendue sacralité divine. Insondable. 

Le vrai problème, c’est que les dogmes, les lois coraniques se veulent au dessus des lois républicaines et démocratiques.

Le vrai problème, c’est que les dogmes archaïques du Coran et de l’islam on envahi l’espace publique et la société dans des pays démocratiques. 

Le Coran est un peu comme Internet ! Chacun y trouve ce qu’il cherche. Même ce qui n’y est pas. D’ailleurs le Coran est sur internet. Il suffit de prétendre : « le Coran dit » ou « c’est écrit dans le Coran » … pour que cela se propage sur Internet, comme une rumeur. « Les femmes doivent se voiler la tête, parceque c’est écrit dans le Coran » : je n’ai toujours pas trouvé le verset ni la page. Le Coran lui-même encourage le sacrilège et le blasphème ! 

Publicités

Un commentaire sur “Le problème avec le Coran dans le discours islamique, par Chahdortt Djavann. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s