Histoire·Maitrise de la technologie·sciences sociales

La hiérarchie des sciences par Bruce Benamran. 

Qu’on le veuille ou non, il existe une « hiérarchie » des sciences, un ordre par lequel on peut rapidement déterminer le sérieux d’un scientifique. 

En haut, au « top », on a les mathématiques et les sciences « dures » totalement théoriques : la cosmologie, l’astrophysique, la physique des particules, etc. Puis viennent les sciences appliquées, à la vie ou au reste : les neurosciences, la biologie, la chimie. Dans les sous-strates inférieur de la bôgossitude des sciences, on trouve la géologie et la climatologie. Et dans les bas-fonds des bas-fond, les sciences humaines – que beaucoup ne considère absolument pas comme des sciences du tout : l’histoire, la sociologie, la psychologie, etc.

Fort évidemment, cette hiérarchie est un tissu de préjugés ; une science est une science. Point. On peut éventuellement distinguer les sciences exactes (comme les mathématiques) des sciences non-exactes (comme la psychologie), mais en aucun cas cela ne permet de hiérarchiser une science. Une science se reconnait par sa méthode : observations, hypothèses, modèles théoriques, expériences, validation. Qui sait les progrès que l’humanité -l’espèce pas le journal- aurait put accomplir sans tous ces préjugés ? De la même manière, les découvertes faites par les femmes ont souvent été rejetées ou moquées. 
Issu du livre de vulgarisation scientifique « E-penser ». 

Chaine YouTube de l’auteur du livre : https://m.youtube.com/user/epenser1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s