Fanatisme

La Lapidation, par Djemila Benhabib.

Sakineh Mohammadi Ashtiani, cette mère de deux enfants, âgée de 43 ans, accusée d’adultère et condamnée à mort par lapidation en Iran. Je me souviens d’avoir murmuré : « la-pi-dée ….! « Il y a quelques années encore j’étais incapable de me faire une idée précise de ce que ce mot là signifiait. Je sais… je sais… théoriquement, c’est quand le ciel et la terre s’acharnent à coups de pierres sur un corps fautif d’avoir copulé en transgressant les préceptes d’Allah. Dans la pratique, qu’est ce au juste ?

Trois syllabes et c’est la descente, à grandes foulées, vers les ténèbres. L’accusée est solidement ligoté, enfoncé dans un trou, les yeux bandés, une portion du corps ensevelie. Le trou, comme un aimant, attire la pluie de pierres. Le bruit de leur percussion sur le visage de mêle aux cris sauvages des lanceurs. Le corps devient un amas élastique à perforer, la chair corrompue décline, la colonne vertébrale lâche, la tête se fragmente, le corps se tord, la respiration s’amenuise, le râle d’agonie se perd dans la poussière. Puis, plus rien. Plus un souffle. Plus rien du tout….

« Les soldats d’Allah à l’assaut de l’occident »

Présentation vidéo du livre :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s