Fanatisme·Philosophie·politique·Spiritualité

Accuser ne suffit pas, par Abdenour Bidar. 

Accuser ne suffit pas. Certes, Daesh est monstrueux, certes, le « retour du religieux » sous toutes ses formes n’est pas la solution au déficit actuel de la proposition du sens -la radicalité qu’il affiche souvent étant une violence agonistique, le signe d’un chant du cygne. Mais que proposons nous à la place ? Quel discours assez puissant pour moucher comme une chandelle la flamme menteuse de ces fausses promesses ? Notre jeunesse ne s’intéresse à rien ? Elle est dépolitisée ? Elle reste indéfiniment dans l’adolescence ? Elle est séduite par les discours radicaux ? Mais qu’avons nous de grand à lui offrir ? Si elle ne veut pas du monde des adultes, c’est que nous ne lui apportons à peu près plus rien qui relève de l’essentiel, c’est à dire une vrai proposition existentielle ! Rien qui lui indique comment faire de sa vie un chemin ascendant vers le Beau, le Vrai, le Juste et le Bien -pour dire les choses comme Platon. Au contraire nous les laissons végéter dans des objectifs médiocres, et dans des alternatives fermés entre des religions obsolètes et un matérialisme dominant, sans aucune échappée belle vers des lendemains qui chantent, sans aucune voie de transcendance…. 

Abdenour Bidar, les Tisserands.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s