Fanatisme·politique·Rationnalisme·Société

La scission de la gauche en Occident, par Djamila Benhabib.

Pour certains « progressistes » qui se sont spécialisés dans le dénigrement de l’Occident, il est clairement plus rassurant de vivre dans le fantasme de la « xénophobie ambiante » que de dénoncer les forces d’extrême droite qui torpillent les communautés immigrantes. Mais il y a pire ! En Grande-Bretagne, dans certains milieux de la gauche radicale, la dérive est encore plus terrible. En 2001, Bob Pitt, un militant qui se prétend socialiste, a condamné dans « Weekly worker », l’hebdomadaire du parti communiste britannique, la prétendue « arrogance raciste » de ceux qui refusaient de défendre les talibans parceque ce mouvement n’était pas progressiste ! Le même Bob Pitt qui a créé un site de surveillance de l’islamophobie (l’islamophobia Watch).
Pour les islamistes, l’opportunité que leur offre sur un plateau d’argent leurs nouveaux alliés est trop belle ! Les verts ont appris qu’ils pouvaient faire taire tout un chacun en utilisant à profusion les accusations de xénophobie, de racisme et …. d’islamophobie. Certes, les larges réseaux des islamistes en Occident ont contribué à leur succès. Mais leur irrésistible ascension vers le pouvoir n’aurait pas été possible si les élites intellectuelles , politiques et médiatiques avaient été plus vigilantes, moins naïves et avaient donné plus d’attention à la substance qu’à la rhétorique. L’abandon par une bonne partie de ces élites des valeurs de l’égalité et de laïcité, le mépris de leur propre culture, la culpabilisation à outrance de la majorité francophone ont créé une cassure importante entre le peuple et ces dernières. S’ajoute a cela la tangente dangereuse qu’ont prise les « accommodement raisonnables » en glissant vers des accommodements politico-religieux. Au fil du temps, un fossé de plus en plus profond s’est creusé entre ceux qui sont favorables au voile islamique et ceux qui sont contre, entre ceux qui considèrent le phénomène de l’islam politique marginal et ceux qui digèrent mal le déchaînement des crimes d’honneurs et du contrôle de la sexualité des femmes, entre ceux qui soutiennent la fragmentation de l’école publique et ceux qui militent en faveur d’une école citoyenne, entre ceux qui renforcent la ghettoïsation des immigrants et ceux qui souhaitent leur pleine intégration, entre ceux qui défendent une société multiculturelle et ceux qui sont désireux de bâtir une société à partir de valeurs communes. Le divorce est désormais consommé. 
Djamila Benhabib.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s