complotisme·Fanatisme·géopolitique.

Terrorisme, qui est responsable, par Amin Maalouf.


N’y aurait-il pas, me dira-t-on, dans cet état des choses (l’État du monde arabo-musulman), une responsabilité certaine de l’Amérique et d’Israël ? Oui, sans doute ; mais c’est là, pour le monde arabe, une piètre excuse. Prenons à nouveau l’exemple qui est aujourd’hui constamment sous nos yeux, celui de l’Irak. Je suis persuadé que le comportement erratique de l’occupant américain a contribué à plonger ce pays dans la violence communautaire ; je serais même prêt à admettre, bien qu’un tel cynisme me semble monstrueux, que certains apprentis sorciers à Washington et ailleurs ont pu trouver des avantages à ce bain de sang. Mais lorsqu’un militant sunnite se met au volant d’un camion piégé pour aller se faire exploser sur un marché fréquenté par des familles chiites, et que ce massacreur est appelé « résistant », héros », et « martyr » par certains prédicateurs fanatiques, il ne sert plus à rien d’accuser « les autres », c’est le monde arabe lui-même qui doit faire son examen de conscience. Quel combat mène-t-il ? Quelles valeurs défend-il encore ? Quel sens donne-t-il à ses croyances ?

Le dérèglement du monde, Amin Maalouf.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s