écologie·Fanatisme·Féminisme intellectuel·Ma religion·Philosophie·Rationnalisme

Comment confondre une aliénation et une liberté ? Par Cyril CHEVROT.

image

La violence symbolique que constituent les dogmes religieux (pas les religions heinnn), quand elle est assénée assez tôt et assez longtemps, est analysée par les individus eux-mêmes comme un choix éthique conscient, comme une partie intégrante de leur personnalité (ou de leur culture). Voir pire encore comme un ordre naturel.
Alors que ce n’est n’est que la victoire du conditionnement sur la rationalité, du déterminisme culturel et social sur la liberté de penser et le libre arbitre. Ce n’est qu’une aliénation qui se fait passer pour naturelle que parceque l’individu est incapable de l’objectiver (à cause du fait que l’individu confond son état de naissance et l’ordre naturel entre autres…).

Parfois même, comme dans la relation Homme\femme, il arrive que la domination soit si profondément ancrée dans l’inconscient des individus qu’elle en est même fantasmée (un « Bonhomme » serait un machiste, violent et guerrier et une femme serait un être calme disponible conciliant).

Cyril CHEVROT.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s