économie·sciences sociales

Le féminisme à des intérêts commun avec l’anticapitalisme, par Cyril CHEVROT.

image

Comme pour la lutte des classes, la domination masculine est d’autant plus efficace qu’elle apparaît comme une évidence, un fait « naturel », et non une construction sociale qui, comme tout ce que le social a fait, peut être défait par lui, la seul différence de la lutte des classes c’est que la classe victorieuse, en sus, le mériterait, ce n’est donc pas un privilège exclusif de nature mais méritocratiques (ce qui sous entend que les classes inférieurs méritent leur place). Sinon les mécanismes d’oppressions symboliques sont les mêmes. Voilà pourquoi s’intéresser à l’un amène a s’intéresser à l’autre inévitablement.

Cyril.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s