Alimentation·économie·Société

Mc DONALD symbole de l’impérialisme économique et du mépris des multinationales pour le bien commun, par Cyril Chevrot.

mc-donald

Pourquoi ni mes enfants, ni moi même ne posons un pied chez le très populaire MC DONALD ou plus généralement dans les junk(fast) foods ? 

Éléments de réponse :

Commençons par la santé publique le plus universelle des sujets de préoccupations (normalement) :

– Rentrons dans le vif du sujet.

C’est sans réelle surprise que la nourriture de fast-food est trop grasse, trop sucrée, trop salée, pauvre en vitamines et en fibres. Ajoutons également qu’elle est très « chimique ». Beaucoup d’additifs sont présents dans les aliments. Une salade, pour rester fraiche et appétissante, est traitée avec une douzaine de produits chimiques.

Je ne rentrerai pas dans le détail ici mais chacun peu imaginer les méfaits sur l’organisme (j’y reviendrais dans les commentaires).

– La restauration rapide génère de très grandes quantités de déchets.

Une surface de forêt équivalente à la superficie de la Grande Bretagne disparaitrait  chaque année pour les besoins des fast-foods.

-Il a été prouvé pendant le procès Mclibel, que les animaux à visée fast foods étaient honteusement torturés. La souffrance, la peur, l’angoisse de ces animaux nourrissent des millions de personnes par jour.

Les poulets sont dans des salles noires, peu aérées, n’ayant aucune liberté de mouvement, avec une nourriture bourrée d’antibiotiques, obèses?

Les animaux sont électrocutés, piqués, battus, écorchés. Les pratiques employées pour les étourdire avant la mise à mort sont inefficaces et souvent ce sont des animaux conscients qui sont massacrés.

– Les enfants ne savent pas qu’on a récemment découvert qu’en Chine, ce sont justement des enfants de 12 ans qui travaillent dans des conditions abominables pour fabriquer ces gadgets !

Pour un salaire qui ne leur permettrait même pas de manger chez McDo.

– Les scandales sur l’approvisionnement de McDonald’s sont nombreux !

Scandale avec l’approvisionnement en oeufs via Sparboe Egg Farms : des militants ont réussit à s’introduire dans les entreôts de l’entreprise et filmer en caméras cachés : faut s’accrocher pour regarder la torture animale de l’entrepôt ! (2011)

Les vaches fournissant McDonald’s victimes de traitements atroces dans les abattoirs californiens (2012).

– en France notre régime fiscal ne le dérange pas ! Bien au contraire ! En effet, l’Etat (autrement dit « nous ») allège les impôts sur les salaires jusqu’à 1,6 fois le Smic : ça tombe bien, on est pile dans la cible de McDo niveau salaire. McDo bénéficie d’une TVA allégée sur la restauration mais ce n’est pas tout. La dernière réforme sur le TVA de la restauration lui a permis d’empocher 190 millions d’euros brut supplémentaires. Il est marrant de voir que le chantre du libéralisme apprécie tant le soutient des Etats étrangers alors que dans son propre pays, il n’oserait réclamer un tel soutien.

– McDonald’s est l’une des nombreuses méga-compagnies qui ont des investissements dans d’immenses étendues de territoire dans les pays pauvres qui leur sont vendues par les dirigeants et les élites privilégiées affamés de dollars en expulsants les petits cultivateurs qui vivent à en faisant pousser la nourriture pour les leurs. Le pouvoir du dollar US signifie que pour pouvoir acheter la technologie et des produits manufacturés, les pays pauvres sont forcés de produire de plus en plus de nourriture pour l’exportation aux États-Unis. 36 des 40 pays les plus pauvres du monde exportent de la nourriture aux pays les plus riche.

UNE UTILISATION ABERRANTE DES RESSOURCES:

Dans les pays d’Amérique Latine on nourri le bétail de grain afin de produire la viande des hamburgers de McDonald’s. Le bétail consomme 10 fois plus de grain et de soja que les humains: il faut gaspiller sept protéines de céréales pour produire une seule protéine de viande et dix calories de céréales pour une de viande !

Cela donne un gaspillage de 124 millions de tonnes par an.

mc-do

 

IMPÉRIALISME ÉCONOMIQUE:
Certains pays du « Tiers-Monde », où la plupart des enfants sont sous-alimentés, exportent en réalité leurs récoltes de première nécessité comme « aliment pour animaux », c’est-à-dire afin d’engraisser le bétail qui inondera le monde occidental de hamburgers.
MC DONALD’S DÉTRUIT LES FORÊTS TROPICALES
25 HECTARES À LA MINUTE:
Chaque année une région de forêt tropicale de la taille de la Grande-Bretagne est abattue, détruite et brûlée. Des millions de personnes dépendent de l’eau provenant de ces forêts, qui absorbent l’eau des pluies et la délivrent graduellement. Le désastre du Soudan et de l’Éthiopie est au moins en partie dû à la déforestation incontrôlée. En Amazonie – où il y a maintenant environ 100 000 ranches à bovins – les pluies torrentielles ruissellent à travers les vallées sans arbres, érodant le sol et emportant la terre. La terre nue, cuite par le soleil tropical, devient inutilisable pour l’agriculture.
ALIMENT POUR ANIMAUX ET DÉTRITUS:
McDonald’s et Burger King sont deux des nombreuses compagnies américaines qui utilisent des pesticides pour détruire de vaste régions de forêt tropicale en Amérique Centrale pour y installer des terres de pâture pour le bétail qui serai renvoyé aux États-Unis comme hamburgers et aliment pour animaux, ainsi que pour fournir le matériel d’emballage fast-food. (Ne vous laissez pas abuser par McDonald’s qui prétend utiliser du papier recyclé: seul un faible pourcentage l’est. La réalité c’est qu’il faut 1300 km carrés de forêt rien que pour leur fournir du papier pendant un an. Des tonnes de ce papier joncheront de détritus les villes des pays « développés ».
INVASION COLONIALE:
Non seulement McDonald’s et de nombreuses autres compagnies contribuent à une catastrophe écologique majeure, mais aussi elles expulsent des tribus de leurs territoires ancestraux ou elles ont toujours vécu dans la paix, sans endommager leur environnement, depuis des milliers d’années. C’est un exemple typique de l’arrogance et la perversion des multinationales qui cherchent sans cesse à faire de plus en plus de profit.
LE PRIX DE L’HABITUDE:
C’est un fait médicalement reconnu qu’un régime riche en graisse, produits animaux, sucre et sel – c’est-à-dire le classique repas McDonald’s – est directement lié aux cancers du sein et de l’intestin, au diabète et aux maladies du cœur. La bouffe McDonald’s contient un taux élevé d’additifs chimiques qui sont responsables de dizaines de milliers de morts par cancer tous les ans. Un exemple: pour que la « qualité » de la « laitue fraîche » soit constante, on la traite avec douze produits chimiques différents pour qu’elle ait toujours la couleur et le croquant requis pour une durée requise.
MCDONALD’S EXPLOITE LES ENFANTS:
La publicité des McDonald’s est presqu’entièrement ciblée sur les enfants. Elle leur montre McDonald’s comme un endroit joyeux (comme un cirque avec un clown pour mascotte), où on distribue pour tout le monde et à toute heure des hamburgers et des frites. Bien entendu, ni l’appétit, ni la nécessité, ni l’argent ne font partie du monde « innocent » de McDonald’s.
ronald-mcdonald-zombifie-par-l-artiste-rob
MCDONALD’S EXPLOITE SES TRAVAILLEURS:
Il n’est pas rare que les employés de leurs restaurants quittent leur emploi après seulement quatre ou cinq semaines. Ce n’est pas difficile de comprendre pourquoi.
PAS DE SYNDICATS
Les conditions de travail et de salaires sont mauvaises: travailler le soir et les week-end, faire de longues pauses dans la chaleur, le bruit, les mauvaises odeurs. Les salaires sont bas et les chances de promotion, quasi nulles. Ils engagent beaucoup de travailleurs de groupes ethniques minoritaires ou de moins de 21 ans, – qui ont peu de chances de trouver du travail autre part, et ont peur de se faire renvoyer – en se vantant d’employer du personnel sans qualifications, dès la sortie de l’école, et sans discrimination de sexe ni de race.
MCDONALD’S EST RESPONSABLE DE TORTURE ET DE MEURTRE !
Le menu de McDonald’s est basé sur la viande. Ils vendent des millions de hamburgers chaque jour dans 35 pays. Cela signifie le massacre constant, jour après jour, d’animaux nés et élevés dans le seul but d’être transformés en produits McDonald’s. Certains passent toute leur vie dans d’immenses fermes industrielles, sans accès à l’air ou au soleil et sans liberté de mouvement. Leur mort est sanglante et barbare.
Mais alors nous petits consommateurs ? 
QUE PEUT-ON FAIRE ?
Arrêter d’aller chez McDonald’s et autres, et expliquer à ses amis les raisons de ce choix. On a tendance à sous-estimer notre propre responsabilité personnelle et notre influence. Mais tous les changements de société commencent par des individus qui prennent la peine de remettre leurs habitudes en question et de vivre suivant leurs opinions. Les mouvements ne sont que des « gens ordinaires » qui s’unissent, un par un…


Cyril Chevrot.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s